La Ferme des Rescapés
     La Ferme des Rescapés

 

Bienvenue sur notre site web !

 

Nous recherchons des dons de canapé, tables, étagères, arbres à chats, niches...

Merci pour eux

MERCI DE NOUS CONTACTER DE PREFERENCE PAR TELEPHONE AU

05 65 36 64 85

OU

06 04 41 80 45

NOUS N'AVONS PAS DE TEMPS POUR REPONDRE AUX MAILS

Adresse :

LA FERME DES RESCAPES
Le Fraysse

46700 Cassagnes

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

L'association possède également un blog dans lequel elle publie ses actions, des nouvelles des animaux ou informe ses donateurs de ses besoins les plus urgents.

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter !

http://lafermedesrescapes.over-blog.org/

Nous sommes toujours à la recherche de dons matériels pour les animaux tels que de la nourriture, des produits d'entretien, des paniers, et des couvertures

Nous recherchons des familles d'accueil pour chatons

NOUS VENDONS DU JUS DE POMMES BIOLOGIQUE CERTIFIE AU PROFIT DES ANIMAUX

3€ / bouteille de 1L

 

ET AUSSI DES FRUITS ET LEGUMES BIO A LA FERME

Pour plus de renseignements, pour passer une commande, téléphonez

au 06 04 41 80 45

La Ferme des rescapés n'est pas un parc animalier. Il n'est pas possible de visiter. Pour des raisons de sécurité, et de tranquillité pour les animaux, il est interdit de rentrer dans les prés, bâtiments ou chatteries.

Pour une adoption, un abandon ou pour amener des dons, merci de convenir au préalable d'un rdv, avec une responsable du refuge.

L'association recherche des bénévoles, notamment une personne sérieuse qui, bénévolement ou contre remboursement des frais d'essence, pourrait faire des allers-retours chez le vétérinaire ou aller chercher des animaux errants sur des sites...

Cliquez ici pour en savoir plus !

Retrouvez-nous sur facebook ! https://www.facebook.com/LaFermeDesRescapes

90 % des chèvres qui vivent à La Ferme des rescapés sont des chèvres de réformes d'élevages laitiers. Elles ont passé toute leur vie en bâtiment.

Les chèvres de réforme arrivent à la Ferme des Rescapés dans un état lamentable. Elles sont maigres, boiteuses, malades. Certaines sont même mourantes. Parfois, le seul service que nous pouvons leur rendre est de les euthanasier pour abréger leurs souffrances.

 

L'enfer que subissent de nombreuses chèvres laitières reste trop bien caché derrière les murs des bâtiments dans lesquels elles sont enfermées.

 

Mises en gestation dès 8 ou 9 mois, alors qu'elles n'ont pas terminé leur croissance, séparées de leurs petits quelques heures après la mise bas, puis exploitées comme des machines, c'est le sort de celles qui souffrent et meurent pour que l'humain puisse boire leur lait.

 

A la Ferme des Rescapés, elles découvrent, pour la première fois de leur vie, la liberté, l'herbe, le soleil.

 

Les petits, nés à la Ferme des Rescapés de mères arrivées gestantes, ne leur seront jamais arrachés.

Tous pourront gambader librement et profiter du cadre privilégié que nous pouvons leur offrir.

 

Si vous pouvez, vous aussi, offrir un cadre privilégié à nos chèvres, n'hésitez pas à nous téléphoner car certaines d'entre elles peuvent être adoptées.

 

Quelques chèvres de réforme tout juste arrivées à la Ferme des Rescapés

Ces petites chèvres découvrent pour la première fois, l'herbe, le soleil et la liberté!

Leur nouvelle vie à la Ferme des Rescapés

 

C'est l'heure du goûter!

Malheureusement, les boucs sont, eux aussi, bien souvent victimes de maltraitances.

 

En effet, de nombreux boucs vivent chez des particuliers qui les ont pris bébés et qui sont incapables de gérer un animal devenu adulte, pesant environ 50kg et n'ayant qu'une envie, s'échapper pour rejoindre des chèvres.

 

Une fois adultes, ils sont retenus dans des conditions déplorables, attachés, enchaînés ou enfermés dans des boxes, afin qu'ils ne puissent s'échapper.

 

La plupart meurt sans que personne ne soit informé.

 

Lorsque nous sommes averties d'un cas de maltraitance, ou lorsqu'un particulier souhaite que nous récupèrions son bouc, nous sommes confrontées à toute cette souffrance.

 

Récemment, nous avons récupéré un bouc chez un particulier.

Ses chaires étaient entaillées à cause du frottement de la chaîne qui le retenait.

Blessé à cause de sa chaîne, il a ensuite été attaché avec une corde.

 

Nous l'avons récupéré dans un triste état.

Il présentait une grosse plaie autour du cou que nous avons immédiatement soignée afin qu'il ne souffre plus et afin que les mouches n'aillent pas la souiller.

 

Ensuite, nous l'avons fait castrer.

 

Enfin, il a pu rejoindre les autres chèvres de la Ferme des Rescapés et profiter de sa toute nouvelle liberté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bouc que nous avons récupéré récemment

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autour de ses cornes, la corde qui le retenait suite à sa blessure dûe à la chaîne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa plaie au niveau du cou

Il profite de sa liberté au milieu de tous nos autres animaux.

Nous accueillons également de très nombreux chevreaux arrachés à leur mère et voués à l'abattoir.

Ils sont nourris au biberon.

 

Ces petits grandiront à la Ferme des Rescapés, pourront profiter de la vie et être heureux.

 

D'autres, extrêmement nombreux, partout en France, seront tués.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Ferme des Rescapes