La Ferme des Rescapés
La Ferme des Rescapés

ADOPTER UN ANIMAL AU REFUGE EN SAUVE UN AUTRE !

Les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Sur Teaming,

soutenez-nous

en rejoignant les personnes qui donnent

1 €/mois !

Nous recherchons des dons de tables, étagères, arbres à chats, niches...

Merci pour eux

MERCI DE NOUS CONTACTER DE PREFERENCE PAR TELEPHONE AU

06 04 42 12 01

OU

06 04 41 80 45

NOUS N'AVONS PAS LE TEMPS DE REPONDRE AUX MAILS  

Adresse :

LA FERME DES RESCAPES
Le Fraysse

46700 Cassagnes

Nous avons constamment besoin de dons matériels pour les animaux tels que de la nourriture, des produits d'entretien, des paniers, et des couvertures

La Ferme des rescapés n'est pas un parc animalier. Il n'est pas possible de visiter. Pour des raisons de sécurité, et de tranquillité pour les animaux, il est interdit de rentrer dans les prés, bâtiments ou chatteries.

Pour une adoption, un abandon ou pour amener des dons, merci de convenir au préalable d'un rdv, avec une responsable du refuge.

L'association recherche des bénévoles, notamment une personne sérieuse qui, bénévolement ou contre remboursement des frais d'essence, pourrait faire des allers-retours chez le vétérinaire ou aller chercher des animaux errants sur des sites...

Cliquez ici pour en savoir plus !

                                 Les chèvres

90 % des chèvres qui vivent à La Ferme des rescapés sont des chèvres de réformes d'élevages laitiers. Elles ont passé toute leur vie en bâtiment.

Les chèvres de réforme arrivent à la Ferme des Rescapés dans un état lamentable. Elles sont maigres, boiteuses, malades. Certaines sont même mourantes. Parfois, le seul service que nous pouvons leur rendre est de les euthanasier pour abréger leurs souffrances.

 

L'enfer que subissent de nombreuses chèvres laitières reste trop bien caché derrière les murs des bâtiments dans lesquels elles sont enfermées.

 

Mises en gestation dès 8 ou 9 mois, alors qu'elles n'ont pas terminé leur croissance, séparées de leurs petits quelques heures après la mise bas, puis exploitées comme des machines, c'est le sort de celles qui souffrent et meurent pour que l'humain puisse boire leur lait.

 

A la Ferme des Rescapés, elles découvrent, pour la première fois de leur vie, la liberté, l'herbe, le soleil.

 

Quelques chèvres de réforme tout juste arrivées à la Ferme des Rescapés

Ces petites chèvres découvrent pour la première fois l'herbe, le soleil et la liberté !

Leur nouvelle vie à la Ferme des Rescapés

 

C'est l'heure du goûter !

 

Environ 700 000 chevreaux sont envoyés à l'abattoir chaque année en France : https://www.l214.com/photos/abattage-chevreaux

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Ferme des Rescapes